Histoire du savon

Elle commence bien avant l'écriture ; elle s'est transmise au début par voie orale. Déjà autour de 2000 av JC, les sumériens décrivaient sur leurs tablettes d'argile la fabrication d'une pâte de savon à base d'argile, d'huile végétale et de cendres.

Plus tard, les égyptiens ont décrit sur leurs papyrus des recettes de savon, ceux-ci l'utilisaient essentiellement comme remède pour les maladies de la peau. Ils se lavaient surtout dans l'eau parfumée et se frottaient au natron, sorte de bicarbonate de soude que l'on trouve naturellement dans les lacs égyptiens et lequel était utilisé par les égyptiens pour la conservation des momies.

Les celtes ont inventé un savon à base de cendre de hêtre et de suif de chèvre.

Très tôt, ce mélange a été adopté par les Romains qu'ils utilisèrent comme teinture décolorante sur leurs cheveux. (C'est pour cette raison que les Celtes avaient souvent les cheveux roux). Plus tard, les Romains l'utilisèrent pour ses propriétés lavandes.

C'est aux arabes que l'on doit la recette actuelle du savon à base à base de soude naturelle contenue dans des plantes littorales.

Le savon fut l'objet d'un marché florissant jusqu'au 12 ème siècle et se vendait très cher.

C'est au 16éme siècle que l'on reparle à nouveau du savon parce que avec la Renaissance le corps redevient visible. Mais avec la recrudescence des épidémies et les connaissances rudimentaires près de la magie c'est le parfum qui prend le relais du savon.

Il faut attendre la fin du 18ème siècle pour reparler du savon, les savons parfumés sont à la mode.

Avec l'amélioration du niveau de vie, l'eau courante, l'hygiène fait son apparition et le savon est quotidien pour une bonne santé.

Au début du 19ème siècle, la plupart des savons étaient fait à la maison les gras de cuisson et de boucherie
étaient utilisés.

En 1916 avec la pénurie de graisse due à la guerre, les industriels ont mis au point des savons synthétiques. Les savons fait mains contiennent de la glycérine qui est reconnu pour hydrater la peau de manière naturelle. Les savons industriels ne contiennent pas de glycérine, celle-ci est retirée et pour être revendu.

Table des valeurs de saponification

Le savon : C’est une réaction chimique entre une base (soude) et un acide (graisse) = savon + glycérine
Les graisses peuvent être animales ou végétales
La base est de la soude ou de la potasse.

Il existe plusieurs méthodes de fabrication du savon et en voici deux :

La méthode à chaud :

Certainement le plus ancien La soude est mélangée progressivement à la graisse et sont cuites pendant une dizaine d’heures aux alentours de 110 degrés C et ensuite il faut un temps de repos de 12 heures avant la découpe.

La méthode à froid

La soude est versée dans de l’eau, on la laisse refroidir autour de 40 degrés ensuite on la verse progressivement dans les graisses. On mélange cette préparation jusqu ‘à l’arrivée de la trace, c'est-à-dire que le liquide après être devenu opaque s’épaissit et il est temps de le verser dans les moules.
Cette méthode est celle qui conserve le plus les qualités des huiles.
Attendre de 5 à 6 semaines avant d’utiliser.

Le PH

Le pH mesure l’acidité ou la basidité d’une solution
Le pH 7 est neutre
Le pH de la peau tourne autour de 5.5 et 6
Le savon artisanal tourne autour de 9 10
Le savon industriel tourne autour de 5.5 à 7 et dessèche la peau.

Facteur INS s’il est élevé le savon est trop dur s’il est trop bas le savon est trop moud Les graisse animales ont un coefficient quasi bon pour faire du savon tandis que les huiles végétales seules l’huile de palme et l’huile d’olive peuvent convenir seule pour la fabrication du savon les autres doivent être mélangées.

Enregistrer


Accept Site use cookies