Histoire de la savonnerie artisanale Passions d’O – création en 2007

Après avoir arrêté mes activités professionnelles en 1995, je me suis mise à expérimenter l’art de la fabrication du savon artisanal : la méthode à froid, la méthode à chaud, le savon liquide, les recettes de base… pour aboutir après un certain temps et quelques erreurs mémorables à créer mes propres formules personnelles.

Comme toutes les artisanes du savon, j’ai commencé par inonder ma production dans toute ma famille et aussi chez quelques copines, mais ma passion faisait que je produisais de plus en plus et le stock devenait important. . J’ai donc décidé d’essayer les marchés artisanaux.

Je me suis donc inscrite comme indépendante en juillet 2007. Afin de professionnaliser mon activité , nous avons transformé notre ancienne cave à vin en un atelier équipé de tables et évier inox, d’un super éclairage, de multiples prises… nous avons investi dans des étagères en bois pour le séchage des savons et des étagères genre alu pour l’entreposage des marchandises.

J’ai débuté mes activités de ventes lors des marchés de noël de la même année.

Les premiers savons que j’ai mis sur le marchés étaient des savons sans colorant, sans conservant et sans colorant d’une forme cubique et d’un poids de 200g.

Peu à peu, je suis passée aux savons parfumés aux huiles essentielles et le format a été modifié.

Au cours du cheminement de création, de modification, tout le matériel de fabrication a dû suivre cette évolution. Les moules en bois d’une capacité d’1 kg ont été remplacés à plusieurs reprises pour finir par devenir des moules jusqu’à 12 kg en matière haute densité et surtout démontables. La coupe du savon aussi a évolué, du simple couteau on est passé à des coupeuses manuelles de plus en plus importantes suivant la capacité des moules.

Tout au long de ces années, j’ai cherché à améliorer la qualité, la forme et l’emballage de mes savons, pour arriver aujourd’hui à vous présenter une vingtaine de savons avec 5 formats différents possibles. Toutes les huiles utilisées sont biologiques bien que je n’ai pas demandé la certification car le prix de la mise sur le marché coûtant déjà très cher pour un artisan, je ne peux pas me permettre financièrement cette nouvelle charge.

L’ atelier devenant trop petit à cause principalement de l’augmentation de notre équipement, nous avons décidé de déménager nos activités professionnelles afin de vous recevoir plus confortablement et surtout à l’occasion de nos portes ouvertes.

Depuis 2014, nous vous accueillions dans des locaux beaucoup plus spacieux, situé toujours à Mariembourg mais à deux pas de la place : au n° 7 rue reine Astrid, 5660 MARIEMBOURG.


Accept Site use cookies